LES SÉANCES DE PSYCHOMOTRICITÉ

Dans le domaine de l'espace? du temps? de la latéralité? du schéma corporel? de la motricité globale? de la motricité fine? de l'attention et de l'inhibition?

Le psychomotricien travaille sur les sphères motrice, cognitive et psycho-affective de manière ludique. Il prend en compte l’individu dans sa globalité.

Le contenu des séances est adapté au projet thérapeutique du patient défini suite au bilan psychomoteur. Les séances permettent d’améliorer les domaines dans lesquels des difficultés ont été mises en évidence, en s’appuyant sur les potentialités de la personne. Les objectifs des séances sont adaptés à l’évolution unique de chaque patient.

L'espace

Les séances de psychomotricité permettent au patient d’apprendre à se repérer dans l’espace.

La perception de l’espace est primordiale. Le psychomotricien peut aider le patient à améliorer ses compétences visuo-spatiales et visuo-constructives.

Les compétences visuo-spatiales correspondent à la perception des orientations et des directions des éléments. Les compétences visuo-constructives correspondent à la capacité de reproduire des modèles en deux et trois dimensions. Ces compétences sont mises en jeu dans des activités comme la géométrie, mais aussi le graphisme, la géographie....

jeu 'Tangramino'

jeu 'Tangramino'

Puzzler

jeu 'Puzzler'

C’est à travers le mouvement que l’enfant se construit une représentation de l’environnement dans lequel il se déplace. Grâce aux expériences motrices, le patient pourra améliorer son orientation dans l’espace, c’est-à-dire maîtriser le vocabulaire spatial (devant, derrière, haut, bas, droite, gauche) puis se repérer sur un plan. Il pourra également avoir une meilleure représentation de l’espace afin de l’occuper de manière ajustée (adaptation des distances, organisation dans l’espace).

Cartes des notions spatiales de base

Cartes des notions spatiales de base

Le temps

Dans ce domaine, le psychomotricien aide le patient à acquérir le vocabulaire temporel et à se repérer dans le temps.

Les séances de psychomotricité permettent de travailler sur l’acquisition des notions temporelles comme les jours de la semaine, les saisons, les mois de l’année.

Cartes des jours de la semaine et des mois de l’année

Cartes des jours de la semaine et des mois de l’année

Pour se repérer dans le temps, le patient doit avoir le vocabulaire adapté et percevoir le rythme, estimer les durées, retrouver la chronologie d’évènements.

Histoire séquentielle de 8 images

Histoire séquentielle de 8 images

La latéralité

La latéralité correspond à la dominance fonctionnelle d’un côté du corps sur l’autre au niveau oculaire, manuel et pédestre. La latéralité est généralement établie vers 6-7 ans. Ce processus est plus ou moins rapide et plus ou moins affirmé.

Le psychomotricien, par son observation du patient, peut intervenir dans le cadre d’une latéralisation tardive ou peu affirmée.

L’acquisition des notions de « droite » et « gauche » a lieu vers 6 ans. Vers 8 ans, l’enfant acquiert le principe de réversibilité (distinction de la droite et la gauche en face à face). Les expériences motrices et corporelles peuvent aider le patient à acquérir et comprendre ces notions.

Jeu permettant de travailler la symétrie et la réversibilité

Jeu permettant de travailler la symétrie et la réversibilité

Schéma corporel et image du corps

À travers des jeux, les puzzles, des propositions sensorielles, le psychomotricien aide le patient à apprendre à situer les parties de son corps et à les nommer.

À travers des expériences motrices et sensorielles, le patient acquiert une meilleure conscience de son corps, ce qui lui permet de se mouvoir avec aisance dans l’espace et de se situer dans son environnement.

Jeu d’imitation de posture

Jeu d’imitation de posture « L’œuf a dit »

L’évolution du dessin du bonhomme, la réalisation de puzzle de bonhomme permet au patient de se forger une représentation corporelle adéquate.

Puzzles

Puzzle d’un garçon et d’une fille

Tonus et motricité globale

Le tonus correspond à l’état de tension des muscles. Il est à la base de toutes les activités posturales et motrices.

Chez certaines personnes, une hypertonie ou une hypotonie peuvent être observées, parasitant les activités motrices et posturales. Le psychomotricien peut proposer des activités permettant au patient de prendre conscience de son niveau tonique et l’aider à ajuster son état de tension. Une meilleure régulation tonique permet de diminuer les crispations ou d’accéder à un meilleur contrôle postural et moteur.

L’état tonique renseigne également sur l’état émotionnel du patient car toute émotion s’accompagne de manifestations toniques. Le psychomotricien peut donc accompagner les patients présentant des troubles tonico-émotionnels comme les tics, les bégaiements, les débordements émotionnels et les réactions de prestance. Des médiations corporelles comme la relaxation peuvent être bénéfiques.

  • Les coordinations motrices

Les séances de psychomotricité aident le patient à acquérir ou à améliorer ses compétences motrices - se retourner, ramper, se déplacer à quatre pattes, marcher, courir ou encore sauter.

Elles peuvent également permettre de travailler les capacités de coordination et de dissociation des mouvements.

  • L'équilibre

À travers des expériences motrices et sensorielles, le patient peut améliorer son équilibre pour, par exemple, se tenir sur un pied ou marcher sur une ligne.

Exemple de parcours psychomoteur

Exemples de parcours psychomoteur

Parcours tonus

La motricité fine

Les coordinations motrices fines concernent les mains et les doigts. Les séances de psychomotricité permettent d’améliorer les coordinations et la coopération entre les deux mains et la dextérité des doigts. A travers de nombreuses activités, le psychomotricien aidera le patient à gagner en aisance et en efficacité lors des activités motrices fines comme le découpage, le laçage, la construction de tours, etc.

Jeu d’enfilage de perles

Jeu d’enfilage de perles

Jeu « Hand’s up »

Jeu « Hand’s up »

Jeu « Le dauphin équilibriste »

Jeu « Le dauphin équilibriste »

On entend par graphisme toutes les activités de dessin ainsi que l’écriture. Pour écrire, il faut apprendre à tenir son crayon, bien se positionner et apprendre à contrôler son geste. L’aspect perceptif est également beaucoup mis en jeu. Le psychomotricien aidera le patient à améliorer ces points là pour obtenir une écriture lisible et efficiente.

Jeu Pegdomino

Jeu Pegdomino pour travailler la pince fine

Travail des signes d’écriture

Travail des signes d’écriture

Attention - Inhibition

L’attention correspond à la capacité de rester concentré sur une tâche sans se laisser distraire par son environnement.

L’inhibition correspond à la capacité à s’empêcher de faire une action. Les difficultés d’inhibition se traduisent par une impulsivité qui peut être motrice et/ou cognitive.

Les séances de psychomotricité permettent de travailler le renforcement des capacités d’attention et d’inhibition afin d'obtenir une meilleure concentration.

Jeu de mémoire «  les sardines »

Jeu de mémoire «  les sardines »

Jeu « Dooble »

Jeu « Dooble »